La Plage

À ses origines, la Plage de Las Teresitas était très différente de la plage que nous connaissons aujourd’hui. C’était une plage de galets et de sable noir volcanique, à la merci des fort courants atlantiques et ses eaux n’étaient pas calmes comme elle le sont maintenant. La plage se divisait alors en plusieurs zones qui étaient connues comme « Tras La Arena », la plus proche du village de San Andrés, ou celle du « Barranco de las Teresas », dont la plage a tiré son nom actuel. En raison de l’agrandissement du port, les plages les plus proches de Santa Cruz (Ruiz, San Antonio et Los Melones) ont disparu et Las Teresitas est la seule de la capitale à avoir subsisté.
 
 
C’est pourquoi, depuis le début des années 50, la Mairie de Santa Cruz commença à étudier la possibilité de créer une plage artificielle. Pourtant, ce n’est que durant les années 70 que la plage va être complètement transformée pour devenir celle que nous connaissons aujourd’hui. Dans une première phase, il fallut construire une grande barrière de rochers pour la protéger de la forte houle qui battait la rive. On aménagea également un talus dans la mer pour éviter que les eaux entraînent le sable qui va recouvrir la grève de Las Teresitas.

Photos Groupe Facebook anciennes de Ténériffe, en 1980

Ce nouveau sable blanc a été rapporté de l’ancien Sahara espagnol et a fait que cette plage qui avait été la partie de la côte destinée au bain pour les habitants du village de San Andrés soit devenue, quatre décennies plus tard, la plage la plus fréquentée de l’île, aussi bien par ses habitants que par les touristes qui la visite chaque année.

La Teresitas se trouve à environ 7 km du centre de Santa Cruz et s’étend sur 1,3 kilomètres, avec une largeur de 80 mètres de sable fin. C’est l’alternative parfaite pour se déconnecter dans ses eaux tranquilles et l’option idéale pour passer une journée avec la famille ou les amis, faire du sport, une promenade, prendre un bain de soleil, se prélasser à l’ombre des palmiers ou se régaler avec ses camarones (crevettes) et ce ne sont que quelques exemples de ses multiples attraits

La proximité du Tropique de Cancer, l’action des vents alizés et une température moyenne de 21º font le reste pour jouir de Las Teresitas tout au long de l’année. Et bien que l’envie nous prendrait plutôt d’en faire une consommation excessive, nous comptons sur vous pour que vous en « abusiez raisonnablement » ;-)